Évaluation et mise à l’abris du mineur

A l’arrivée d’un primo-arrivant mineur l’équipe met en application la procédure d’accueil et d’évaluation spécifique afin que la prise en charge soit immédiate.

Cette procédure comprend un entretien d’évaluation de sa situation sanitaire et sociale, la possibilité de se restaurer et de se doucher immédiatement, un temps de « repos » s’il le souhaite.

Les démarches de signalement à l’ASE et au Parquet font parties intégrantes de cette procédure, tout comme la proposition de soutien psychologique qui peut être mis en place le jour même ou dès le lendemain.

L’entrée « santé » (état physiques, douleurs éventuelles etc.) permet à l’éducateur d’aborder la question d’éventuels problèmes de santé sexuelle (particulièrement auprès des jeunes filles) et d’éventuelles violences subies ou vues. La proposition de parler de ces thèmes là avec la psychologue peut alors se faire.

La question de la mise à l’abri à l’hébergement d’urgence est abordée en équipe pluridisciplinaire et dépend avant tout des possibilités d’éventuelles solutions du Conseil Général. La mise à l’abri de mineurs par le service HUDA ne devrait pas être possible, aussi devant le devoir de protection dû à ces mineurs primo-arrivants, et contre toute éthique professionnelle, des solutions d’hébergement par des tiers de même nationalité, majeurs ou mineurs, doivent bien souvent être mises en place pour éviter la rue.

MIDA

P1020881
sortie plongée
mtsangabeach
Secourisme
Mont Choungi
P7280108_887_665_90