L’accompagnement social et administratif

Une plateforme d’accueil de demandeurs d’asile a pour objectif, selon le référentiel de l’OFII, l’information, l’orientation et l’accompagnement social et administratif des primo-demandeurs d’asile. Bien sûr en l’absence de dispositif d’accueil de ces publics de type « Centre d’Accueil pour Demandeurs d’asile », la PLADA de Solidarité Mayotte accompagne administrativement et socialement les demandeurs d’asile tout au long de leur procédure d’asile, y compris pendant la période de recours devant la Cour Nationale du Droit d’Asile, ce qui est une spécificité locale.

Par ailleurs l’équipe sociale assure le suivi des usagers dans des domaines tels que la vêture, l’alimentation, la scolarité des enfants, elle appuie aussi les démarches vers le logement ou l’hébergement, ou bien encore gère des mineurs isolés (avec le pôle mineur) ce qui là encore est tout à fait particulier à Mayotte.

L’absence de dispositifs nationaux tels que le DNA (Dispositif National d’Accueil), l’ATA (Allocation Temporaire d’Attente), l’AME (Aide Médicale d’Etat) et la CMU (Couverture Maladie Universelle) induit une prise en charge et un accompagnement beaucoup plus complets des personnes que ne le pratiquent les autres plateformes du territoire national. 

 

L’organisation du service propose trois permanences d’accueil hebdomadaires qui sont dédiées à l’accompagnement social et administratif des demandeurs d’asile. Ils ont aussi la possibilité de demander des rendez-vous individuels en dehors des permanences. Les nécessités du travail d’accompagnement administratif à la procédure d’asile (écriture du récit de vie notamment) imposent des entretiens planifiés sur des durées suffisamment longues pour laisser le temps à l’usager d’exprimer les épisodes douloureux et traumatiques de son passé.

Il convient de préciser que les durées de traitement des dossiers d’asile sont très variables, de 6 mois à plus de 5 ans.